Accueil > Conseils sur l'écriture > Conseils pour écrire une nouvelle

Conseils pour écrire une nouvelle

N’écrivant presque que des nouvelles, je pense pouvoir donner mon point de vue sur la chose. C’est donc ce que je vais faire aujourd’hui.

Tout d’abord, je conseille de faire un brouillon. Même s’il n’est pas toujours nécessaire, c’est quand même mieux, surtout pour les nouvelles un peu longues (plus de cinq pages).
Personnellement, j’y note mes idées en vrac ainsi que la chute. Puis, une fois les meilleures retenues, je fais un mini plan pour l’intrigue et me voilà parti ! Parfois, je note aussi quelques traits bien spécifiques pour un ou plusieurs personnages de l’histoire. J’ai remarqué qu’il était plus facile d’insuffler de l’émotion en réfléchissant un peu aux personnages en amont, afin de justifier leurs choix et désirs.
Bon ça, c’est ce qu’il faut faire avant, mais parlons un peu de l’écriture en elle-même.

Un texte court, c’est de quelques signes jusqu’à 80 000 ou 100 000 signes avec espaces. Ensuite ça devient une novella ou un petit roman. Ces chiffres sont bien entendu à prendre avec des pincettes, car ils changent suivant les éditeurs, les auteurs ou toute autre personne ayant son avis sur la question… C’est juste pour vous donner une petite idée du truc.
Ensuite, il faut que ça pulse ! Pour l’instant, je n’ai jamais dépassé les 60 000 signes, ce qui fait environ 20 à 25 pages Word, et ça reste assez difficile de rendre le récit intéressant de bout en bout sur autant de pages. Car la nouvelle a ses propres codes :

  • Le plus important : peu de personnages, sinon le lecteur est embrouillé et il ne comprend plus rien. Sans compter qu’il faut quand même qu’il s’intéresse un peu à l’un d’entre eux. S’il y en a trop, il ne le fera pas…
  • Un autre, presque tout aussi important : la tension ne doit pas redescendre, une nouvelle se lit d’une traite normalement, c’est son format qui veut ça. Alors si vous perdez l’attention du lecteur, vous le perdez tout court généralement.
  • Le dernier : une fin réussie, moi je préfère une fin à chute, mais de très bonnes nouvelles n’en ont pas et parfois c’est pas plus mal. Mais en ce qui me concerne, je considère qu’une fin de nouvelle doit être exceptionnelle. Car le lecteur n’a pas le temps de vivre une grande épopée, ni de connaitre en détails les protagonistes, ni de s’intéresser réellement à l’intrigue , donc il lui faut quelque chose qui lui montre qu’il n’a pas lu tout ça pour rien. En général, une chute réussit plutôt bien à rendre le lecteur heureux, s’il ne l’a pas vu venir d’ailleurs, mais ça, c’est autre chose.

Donc la chute, dont j’ai oublié de parler plus en détail pendant mes explications sur le brouillon (honte à moi) doit être obligatoirement pensée avant de commencer l’intrigue. Même si parfois il m’arrive de commencer une nouvelle sans chute (très très rarement cependant), je galère largement plus à la trouver durant l’écriture, qu’avant. Parfois, ça vient pas et l’envie de commencer est la plus forte, il ne faut pas s’empêcher d’écrire, car j’ai trouvé une de mes meilleures chutes à quelques pages de la fin, donc bon, après, c’est aussi à vous de trouver votre manière de faire. Tant que vous avez des résultats.

Une fois le mot de fin posé, seulement 3/4 du travail est fait, il reste encore le plus rébarbatif : la correction… Il faut donc se relire, se corriger, traquer les répétitions, ainsi que les verbes faibles comme faire, avoir, être pour les remplacer par des synonymes. Cela vous demandera du temps ainsi qu’une bonne dose de courage. Pour m’aider dans cette tâche, j’utilise le logiciel Antidote qui est extrêmement bien fait et que je vous invite à essayer.

 ♦

Vous pourriez croire que vous en avez maintenant terminé, alalala, vous êtes bien naif. La dernière étape consiste à faire lire votre oeuvre nouvellement créée à des gens qui seront capables de vous sortir un avis sincère et constructif sur la question. Pour cela, vous pouvez demander à vos amis, votre famille. Mais pour avoir un avis réellement neutre, je vous conseille de trouver un forum d’entraide sur l’écriture, tel que  Cocyclics où d’autres auteurs, débutants ou non viendront corriger et relire votre texte afin de vous aider à vous améliorer. Pour y avoir été, je peux vous dire que la marge de progression est tout simplement hallucinante. Et donc une fois les relectures effectuées, vous allez de nouveau modifier votre texte en conséquence (oui je sais, c’est long…)

Je termine sur une phrase qui m’avait beaucoup plue sur un site d’auteur, je vais tenter de la réécrire correctement sans me tromper, mais ma mémoire me fait défaut :
« Maintenant que vous savez tout ça, oubliez tout et faites-le à votre propre sauce. » ==> Ce que j’avais compris à l’époque, c’est que vous devez trouver votre méthode, celle qui vous correspond et qui est obligatoirement différente de la mienne, car chaque auteur vous le dira, personne n’écrit de la même manière.

Voilà voilà, c’est terminé, j’espère que ce petit article vous aidera dans vos rédactions de nouvelles et en attendant, n’hésitez pas à aller voir mes autres articles sur l’écriture en général.

Publicités
  1. eugene Lagorio
    mars 18, 2013 à 5:29

    bravo! un texte court mais ultra bien pensé! je ne manquerais pas , si un ami me consulte, de lui donner le lien pour le guider dans sses ecritures! merci pour ce joli texte!bien amicalement

    • mars 18, 2013 à 5:31

      Merci beaucoup, heureux que ça t’ai plu !

  2. mars 19, 2013 à 4:52

    Merci pour cet article bien complet !
    Je ferais attention dorénavant à tous tes conseils pour essayer de m’améliorer dans l’écriture d’une nouvelle…
    Bravo ! 🙂

    • mars 19, 2013 à 9:39

      Tant mieux :). Par contre, n’hésite pas à tester des trucs, et voir si ça marche ou pas et ainsi de suite, car c’est comme ça que tu trouveras comment toi tu écris.
      Car mes conseils ne sont surement pas les meilleurs, ce sont juste les miens, c’est ma manière de faire. Et d’ailleurs comme je le dis, certaines choses restent mais d’autres changent d’un auteur à l’autre ^^.
      Merci en tout cas.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :